Quel est l’origine de notre intérêt pour les abeilles ?

Posté par Anne Tormo Le 3 - mars - 2016
récupération de notre premier essaim

récupération de notre premier essaim

Notre intérêt, voire notre passion pour les abeilles est parti d’un événement fortuit, mais puissant, l’arrivée massive d’un essaim d’abeilles jusque sous notre toit. Un essaim qui se déplace est vraiment saisissant, même si c’est à priori le moment où les abeilles sont le moins dangereuses, car gorgées de miel, ce qui a un effet de sédation sur leur système. Néanmoins un nuage de milliers d’abeilles qui s’abat sur votre maison est impressionnant.

Nous venions d’arriver à Sapharey, et à  l’époque, citadins fraîchement  débarqués, notre connaissance des abeilles ne nous permettait pas de distinguer une abeille d’une guêpe… Mais une bonne âme nous renseigna, il s’agissait bien d’abeilles. Premier réflexe, appeler un syndicat d’apiculteurs, puis un second, pour nous entendre dire à chaque fois que personne n’allait se déranger pour récupérer un essaim installé sous les tuiles d’un toit (d’autant que les toits périgourdins sont assez pentus, il faut le dire !). La solution, acheter une bombe d’une marque que nous ne citerons pas, un truc pas sympa en tout cas.

Nous étions troublés, cette arrivée massive était trop impressionnante pour juste l’effacer d’un coup de bombe. Quelque chose en nous pressentait ce que les anciens ont toujours su : l’arrivée d’un essaim d’abeilles est une bénédiction. Et c’est là que Didier est arrivé, le sauveur des abeilles, apiculteur par passion, menuisier et couvreur à ses heures creuses. Toutes les compétences réunies en une seule personne ! Il a patiemment soulevé les tuiles, récupéré les abeilles, mis ces demoiselles dans une ruche, qu’il a éloignée chez lui pendant une petite semaine afin qu’elles perdent la mémoire du lieu qu’elles avaient choisi sous le toit.

Lorsqu’il nous rapporta la ruche, nous n’étions guère plus avancés dans nos connaissances, mais déterminés à apprendre, observer et faire de notre mieux pour en prendre soin. Ce fut le début d’un long apprentissage, qui nous ouvrit sur toutes sortes de dimensions que  nous partagerons dans d’autres articles.

localisation de la reine

localisation de la reine

Didier, notre sauveur d'abeilles

Didier, notre sauveur d’abeilles

 

Un commentaire pour “Quel est l’origine de notre intérêt pour les abeilles ?”

  1. monteyrimard dit :

    Bonjour,
    Moi aussi ,j’ai environ une dizaine de colonies d’abeilles.
    Jan n ai depuis 6a7 ans.
    j’ai vu mon père quand j’étais enfant avec 2a3 colonies, et à l’âge de 23 ans .
    J’ai vue un essaim dans une vieille ruche de mon père,et depuis se jour là, je me suis dit qu’il faut sauver les abeilles cars elles étaient sortis de la ruche pour chercher à se nourrir et à se battre contre le froid.
    Moi j’avais peur de connaissance sur les abeilles et1 an après.
    Je me suis inscrit dans une association d »apiculture pour pouvoir mon occupé et de puis j’issuit toujours et nettement je donne des cours à l’association où j’étais formé.
    J’habite en haute Loire et